Bio Linéaires n° 83

de | 30 avril 2019

Ce numéro de Mai-Juin opère un retour aux sources de la bio à travers notre dossier consacré aux filières et à la traçabilité des produits issus de l’agriculture biologique. L’occasion de rappeler comment tout a commencé avec quelques pionniers dans les années 1970, via la méthode Lemaire-Boucher et ses « contrats qualitatifs ». Depuis innovations et initiatives pour aller plus loin n’ont cessé de nourrir la bio et permis sa reconnaissance.

Pour citer Phil Hogan, commissaire européen chargé de l’agriculture et du développement rural : «  nous devons sans cesse nous efforcer de trouver de nouveaux moyens, meilleurs, pour faire encore mieux  ». Ainsi, au niveau européen, le système TRACES est en place depuis 2017 ; nous vous donnons à découvrir au travers de nos pages cet outil d’amélioration de la traçabilité des produits importés bio.

A lire également : le bilan des contrôles bio qui démontre que lorsque les opérateurs sont engagés en bio, ils le font bien. Mais aussi les chiffres de la bio dans le monde ainsi que le défi des semences bio (sujet ô combien important) avec Ifoam EU, très engagé sur ce sujet d’actualité au niveau européen.

Un point sur la distribution en Hongrie et le marché 2018 du complément alimentaire sont également au sommaire de ce n° 83.

La bio évolue et se généralise. Pour les magasins spécialisés bio, le paysage commercial se densifie, la concurrence devient farouche. Dans ce contexte, Bio Linéaires n’oublie pas leur vocation, la connaissance des produits, sur lesquels vous trouverez de nombreux articles (fromages hollandais, grenade, noix de cajou, bières bio, vinaigre, farines spéciales…).

Ce numéro est composé d’exigence et de connaissance que nous souhaitons partager avec vous, chers lecteurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.