Comment faire l’amour de façon écolo ? (source : trendy.letudiant.fr)

de | 22 mai 2019

Photo : Everton Vila via Unsplash / Trendy by l’Étudiant.

Trendy le site lifestyle de l’Etudiant.fr consacre un article alliant sexualité et écologie. Même s’il est censé s’adresser aux 15-25 ans, les conseils (de bon sens) qu’il prodigue s’adresse à tous. Comment faire l’amour de façon écolo ? Éléments de réponses.

Bien choisir ses préservatifs

Il n’est pas toujours facile de savoir de quoi se composent les préservatifs, surtout que les fabricants ne sont pas obligés de le mentionner. Il vaut donc mieux privilégier les marques de préservatifs qui n’utilisent pas de produits chimiques, comme Fair Squared, Green Condom, Birds’n Bees, Glyde, ou encore les marques qui ont le label RFSU. Mais faut-il encore en trouver !

Si ce n’est pas possible, ou que tu n’as pas le temps d’aller dans un magasin bio avant l’acte, tu peux quand même utiliser des préservatifs classiques, mais fais attention à les jeter à la poubelle après utilisation et non dans les toilettes ou dans la nature.

Préférer un lubrifiant bio

Comme les préservatifs, il n’est pas toujours possible de connaître la composition exacte des lubrifiants. Le mieux reste donc, encore, d’opter pour des lubrifiants bio, à l’instar de ceux de la marque BioGlide, qui n’utilise que de l’eau et des épaississants.

Outre être plus respectueux de l’environnement, c’est aussi plus respectueux pour les parties intimes. Autre option : faire son propre lubrifiant, en utilisant de l’huile de coco seule ou encore en mélangeant du gel d’aloe vera pur avec de l’eau minérale.

Éteindre les lumières et ne pas faire l’amour sous la douche

On dit toujours qu’éteindre les lumières est un geste simple qui permet d’économiser de l’énergie et de lutter contre le réchauffement climatique. Alors quand on veut l’amour de manière écolo, cela va de soit, il faut le faire les lumières éteintes.

Tout comme l’électricité, économiser l’eau fait partie des éco-gestes qui devraient être désormais automatiques. Il faut dire qu’en moyenne, on consomme entre 30 à 80 litres d’eau lors d’un passage sous la douche, ce qui est déjà beaucoup. Alors quand on y traîne un peu plus pour faire l’amour, le chiffre grimpe très vite et c’est donc tout sauf éco-responsable.

Bien choisir ses sextoys

Si tu savais tout ce que contiennent certains sextoys. Au choix : paraben, perturbateurs endocriniens et phtalates, dont certains sont connus pour leur toxicité et sont classés avec les produits cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction. Donc ils sont non seulement mauvais pour l’environnement, mais pour toi aussi.

Il suffit de choisir des marques de sextoys sans phtalates et inoffensifs pour la planète. On oublie aussi les sextoys à pile, très mauvais pour l’environnement et on préfère ceux qui sont rechargeables ou qui marchent à l’énergie solaire.

Source : https://trendy.letudiant.fr/le-conseil-sexy-du-lundi-comment-faire-l-amour-de-facon-ecolo-a4110.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.