La France sera bientôt le 1er consommateur de vin bio et le 2e plus grand vignoble bio mondial

de | 3 décembre 2019

Alors que la consommation mondiale de vin diminue, le vin bio poursuit sa croissance, agrandissant ainsi d’année en année sa part de marché selon l’étude MillésimeBio qui détaille, dans cinq pays-clés (France, Italie, Espagne, Allemagne, États-Unis), l’avenir de la consommation et de la production mondiale de vin bio.

Portée par la demande des consommateurs pour des produits respectueux de l’environnement, la consommation de vin bio a pratiquement doublé dans le monde depuis 2013.  L’évolution est générale, touchant à la fois la production de vins tranquilles et la production de vins effervescents.

La consommation de vin bio représentera 3,5 % du marché mondial en 2023 (vs 1.5 % en 2013). Pour répondre aux besoins du marché, la France, l’Italie et l’Espagne, soit les trois principaux pays producteurs de vin bio au monde, vont considérablement accélérer la conversion de leurs vignobles pour atteindre une production de l’ordre de 2 milliards de cols en bio en 2023.

L’augmentation de surfaces certifiées bio dans les trois pays producteurs, comme indiqué dans le graphique ci-dessous, témoigne qu’en 2023, la France aura le 2e plus grand vignoble bio du monde avec 115 000 ha certifiés, contre 65 300 ha en 2018.

LA FRANCE VA DEVENIR LE 1ER CONSOMMATEUR MONDIAL DE VIN BIO DÊS 2021

En 2021, la France consommera deux fois plus de vin bio qu’en 2013. Elle doublera alors l’Allemagne comme premier pays consommateur. En 2023, elle représentera même 20 % de la consommation mondiale. Mais la progression est générale, notamment en Espagne, où le marché domestique décolle, ainsi qu’aux États-Unis, déjà le premier marché du vin non bio au monde, qui va dépasser l’Italie comme troisième pays consommateur de vin bio au monde.

EFFERVESCENTS BIO : UNE PRODUCTION EN FORTE HAUSSE

La consommation des effervescents bio a progressé de 19,1  % en moyenne par an sur la période 2013-2018. Cette tendance va se poursuivre sur la période 2018-2023 avec une progression moyenne attendue de 8,2  % par an. Sur la même période, la consommation des effervescents non bio ne progressera que de 0,5  % par an en moyenne. En réaction à la demande des consommateurs, la production d’effervescents bio dans les cinq pays de l’étude a triplé entre 2013 et 2018, passant de 30  millions à 95  millions de cols par an. Elle devrait atteindre 97,6  millions de cols en 2019. Les vins effervescents bio sont par ailleurs créateurs de valeur : si le prix moyen d’une bouteille sur les cinq pays est de 14  € en 2019, il va progresser de l’ordre de 2,7  % par an jusqu’en 2023.

 

Millésime Bio – Mondial du vin biologique
En 2020, le salon Millésime Bio va battre de nouveaux records de fréquentation pour sa 27e  édition. Organisé par Sudvinbio, le Mondial du vin biologique est la plus grande place de marché dédiée au vin bio au monde. Cette année, Millésime Bio va  accueillir plus de 1 300 exposants (caves particulières, caves coopératives ou négoces) de 22  pays différents et 7 000 acheteurs professionnels, français et étrangers.

SudVinBio
Créée en 1991, l’association Sudvinbio rassemble 420  entreprises productrices de vin bio de la région Occitanie, laquelle couvre 36  % du vignoble bio français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.