La bio, bien plus qu’un logo

de | 1 octobre 2019

Aujourd’hui, près des trois quarts des Français consomment bio régulièrement . L’hexagone est le deuxième pays européen le plus consommateur de bio derrière l’Allemagne. Comme tout secteur en forte croissance, la bio attire de nouvelles offres, suscite la création de labels concurrents, avec les amalgames et les controverses que cela entraîne.

Les Entreprises Bio Engagées répondent, sans langue de bois, aux interrogations légitimes des citoyens, dans une nouvelle campagne média baptisée Tout sur la bio.

Dans cette campagne lancée en octobre 2019, Les Entreprises Bio Engagées abordent tous les sujets pour clarifier ce que la bio garantit – ou non -, ce qui fait d’elle un repère solide et lisible pour les citoyens. Près de 20 questions cruciales accompagnées de leurs réponses seront diffusées en intégralité sur le site web toutsurlabio.fr et au fil des jours sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter). Les réponses données s’attachent à traiter aussi les points de progrès, dans un esprit de clarté et d’amélioration permanente.

Voici un exemple des questions abordées :
• Les pesticides sont-ils oui ou non autorisés dans la bio ?
• L’alimentation bio est-elle vraiment meilleure pour la santé ?
• Peut-on faire confiance aux produits bio importés ?
• En quoi un élevage est-il bio ?
• Qu’est-ce qui justifie les prix des produits bio ?
• Comment un produit bio peut-il être mal ou sur-emballé ?
• Bio ou local : comment choisir ?

Les Entreprises Bio Engagées visent à répondre à chaque question en toute transparence et honnêteté. Leurs réponses s’appuient sur des analyses ou études scientifiques qui sont des références dans le domaine. Toutes les sources sont citées.

Souvent pionnières du secteur, Les Entreprises Bio Engagées agissent pour certaines depuis 30 ans dans la bio par passion autant que par conviction. Le cahier des charges bio qu’elles respectent (label AB « propriété exclusive du ministère de l’Agriculture » et l’eurofeuille, label européen), constitue, selon elles, une base de bonnes pratiques communes à tous les intervenants du secteur. Il doit évoluer dans une démarche d’amélioration continue mais aussi être protégé et défendu. En effet, si la bio n’est pas parfaite à ce jour, elle reste un modèle unique par l’étendue de ses critères, un levier de transition majeur pour un monde plus sain et respectueux des équilibres naturels.

Pour Les Entreprises Bio Engagées, « la bio représente plus qu’un logo sur un produit : c’est une vision du monde, une culture et des engagements concrets. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.