La Commission environnement du parlement européen a voté ce jour contre la proposition de la commission européenne sur les critères des perturbateurs endocriniens

de | 29 septembre 2017

Une première victoire, mais il faut maintenant qu’en assemblée plénière le 3 octobre l’ensemble des eurodéputés suivent ce vote de la COM ENVI. Si tel est le cas, la Commission devra alors revoir sa copie et faire une nouvelle proposition.
« Nous nous réjouissons de la lucidité d’une majorité des eurodéputés de la Commission environnement du Parlement européen qui s’opposent à cette proposition de la Commission européenne qui n’est pas acceptable en l’état. En effet, cette proposition ne permettra de protéger la santé des européens. Il faut maintenant que l’ensemble des eurodéputés, le 3 octobre, disent non à cette définition non protectrice de la santé humaine et de l’environnement pour que la Commission européenne soit obliger de revoir sa copie. » déclare F. Veillerette, porte-parole de Générations Future

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *