L’agriculture Bio séduit de plus en plus de consommateurs et doit relever le défi de la croissance

de | 15 septembre 2017

19 nouvelles fermes bio chaque jour pendant les 6 premiers mois 2017

+9,4 % entreprises de transformation ou distribution bio au premier semestre 2017

+500 millions d’euros de ventes bio au 1er semestre 2017 vs le 1er semestre 2016

Inscrits au coeur des nouvelles tendances de consommation, les produits biologiques poursuivent leur progression en France en répondant aux attentes des consommateurs. L’enquête Tendances de Consommation du CRÉDOC le confirme : la Bio fait partie des critères définissant la qualité d’un produit pour les Français1. Aujourd’hui,ils sont près de 7 sur 10 à consommer des produits bio au moins une fois par mois et ils sont plus de 8 sur 10 à estimer que le développement de ce mode de production est important2. Les ventes de produits bio des six premiers mois de l’année 2017 dépassent de 500 millions d’euros celles du premier semestre de 2016. Pourproduire et distribuer ces produits bio, les professionnels français continuent de s’engager. Aujourd’hui, 71 % des produits bio consommés en France sont produits en France et ce taux grimpe même à 81 % lorsque les produits exotiques sont exclus.

51 490 fermes et entreprises sont engagées en bio au 30 juin 2017 dont 35 231 producteurs et 16 259 entreprises de l’aval, soit +9,3 % depuis le 31 décembre 2016. À la fin du premier semestre, près de 3 000 exploitations supplémentaires (+9,2 % vs fin 2016) se sont engagées en bio. Au 30 juin, la surface cultivée selon le mode bio

logique en France est estimée à 1,77 million d’hectares, soit 6,5 % de la surface agricole utile.

Aujourd’hui, alors que la plupart des points de vente proposent des produits bio, des initiatives émergent pour que les produits bio, garants d’une alimentation de qualité, soient accessibles au plus grand nombre. Des programmes s’adressent ainsi à des publics défavorisés (association Vers un Réseau d’Achat Commun ou projet « Bio Vrac pour Tous »), tandis que d’autres proposent des partages d’expériences pour que tout un chacun puisse manger bio sans augmenter son budget (Familles à Alimentation Positive).

Un bond des engagements des entreprises de l’aval

Le nombre d’entreprises de transformation ou distribution engagées en bio a progressé de +1 375, soit de +9,4 % en 6 mois. Cette hausse des opérateurs de l’aval figure parmi les plus fortes enregistrées ces dernières années. En 6 mois, 934 nouveaux transformateurs (+8,8 % vs 31 déc. 2016) ainsi que 441 distributeurs (+11 % vs 31 déc. 2016) ont rejoint les rangs des acteurs de la bio en France.

+500 millions d’euros de ventes bio par rapport au premier semestre 2016

Le marché des produits bio, qui a atteint plus de 7 milliards d’euros en 2016 (Restauration Hors Domicile comprise), progresse de + 500 millions d’euros au cours du premier semestre 2017 par rapport à la même période en 2016. Cette croissance est, cette année encore, portée par les rayons fruits et légumes ainsi que le rayon épicerie. De façon notoire, la croissance est plus forte en grandes et moyennes surfaces, qui enregistrent des ventes bio en hausse de +18 % au premier semestre 2017 par rapport à la même période en 2016. Les ventes en magasins spécialisés bio continuent aussi de progresser avec +156 millions d’euros au premier semestre 2017 par rapport à la même période en 2016, soit +12 %.

Des initiatives pour développer l’accessibilité de la Bio

Reconnus pour leur qualité, les produits bio sont parfois hors de portée pour certains publics. Des initiatives remarquables permettent aux populations défavorisées d’accéder aux produits bio. L’association Vers un Réseau d’Achat Commun (VRAC) s’attache à créer des groupements d’achat de produits bio dans les quartiers prioritaires. Le projet « Bio Vrac pour Tous », co-créé par le GESRA (Groupement des Épiceries Sociales et Solidaires Rhône-Alpes Auvergne) et le Fonds de Dotation Biocoop, ouvre quant à lui l’accès à la Bio en vrac dans des Épiceries Sociales et Solidaires. Mais les populations en situation de précarité ne sont pas les seules à bénéficier de projets visant à développer l’accessibilité de la bio. Le défi Familles à Alimentation Positive invite toutes les familles qui le souhaitent à apprendre à consommer bio sans augmenter leur budget.

Rentrée 2017 : des événements pour soutenir une bio de proximité et accessible

Dès la rentrée, l’Agence BIO est sur tous les fronts pour sensibiliser professionnels et consommateurs à l’agriculture biologique. Elle participe activement aux États Généraux de l’Alimentation. Elle poursuit, par ailleurs, sa mobilisation en faveur de l’engagement des professionnels en organisant des temps forts comme le pôle « structuration des filières » ou les Assises de la Bio sur le Salon Tech&Bio (20-21 sept. – Drôme). Elle sera aussi présente sur NATEXPO 2017 (22-24 oct. – Paris Nord Villepinte), où elle animera un Forum Structuration des Filières. On retrouvera également la Bio auprès du grand public et des enfants à la Semaine du Goût, à la Fête de la Gastronomie et avec le Concours des P’tits Reporters de la Bio… Et, bien sûr, la Bio reste connectée tout au long de l’année via internet (agencebio.org ; labiodes4saisons.eu ; leblogdelabio.com), twitter (@leblogdelabio), Facebook (Facebook/AgricultureBIO), l’appli mobile « La Bio en Poche », …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *