Les produits en vrac ne sont pas forcément moins chers…(Source : https://www.capital.fr)

de | 17 mai 2019

Acheter en vrac revient souvent moins cher que d’acheter des produits emballés. Cette idée très répandue pourrait s’avérer fausse. Plusieurs consommateurs ont récemment pointé des écarts de prix plutôt surprenants entre le vrac et les produits emballés.

Ils ont fleuri dans les magasins ces dernières années. A l’heure du zéro déchet, les silos à vrac ont dépassé la cadre des magasins bios et sont désormais présents dans toutes les grandes surfaces et les magasins de proximité. Ainsi, selon une étude de l’institut d’analyse Nielsen effectuée en décembre 2018, plus d’un tiers (37 %) des consommateurs sondés ont déclaré acheter des produits en vrac, en plus des fruits et légumes frais. Ce sont les moins de 35 ans notamment qui sont le plus friands de ce type de vente.

Des bonbons plus chers de 2€30 en vrac

Une tendance encouragée par l’idée qu’acheter en vrac coûte moins cher qu’acheter les produits emballés. Une idée renforcée par une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie publiée en 2012. Elle spécifiait qu’acheter en vrac coûtait entre 5 à 40 % de moins.

Pourtant, la réalité pourrait être toute autre. Dans une enquête, Les Jours met en avant un paradoxe : certains produits en vrac sont vendus plus chers que leur strict équivalent emballé. Et les écarts de prix peuvent parfois être importants. Un constat partagé par certains consommateurs qui n’ont pas hésité à dénoncer cette pratique sur Twitter. Photos à l’appui, certains dénoncent les pratiques de grandes chaînes : à Intermarché, des bonbons peuvent ainsi voir leur prix au kilo augmenter de 2€30 une fois vendus en vrac.

Même critiques à l’encontre de Carrefour concernant son riz. Plusieurs consommateurs ont dénoncé les écarts de prix entre le riz emballé et le riz en vrac, là-encore photos à l’appui.

L’enseigne avait toutefois justifié cet écart de prix en affirmant que le riz vendu en vrac n’était pas « du riz Carrefour BIO ». Elle avait également affirmé que « pour l’acheter nous passons par plus d’intermédiaires et pour des volumes plus faibles. Mécaniquement nous achetons le riz en vrac plus cher ».

Loin des idées reçues, le vrac pourrait être moins avantageux que prévu pour votre portefeuille. Si l’avantage est réel pour réduire ses déchets reste à prouver l’avantage économique du système, dont certains pourraient profiter. En 2012, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie pointait déjà le manque de transparence dans « la construction du prix de ces produits » qui ne permet pas « de pouvoir argumenter de manière certaine sur l’intérêt économique et le coût réel de la mise en place du vrac pour les fabricants et les distributeurs ».

Source : https://www.capital.fr/lifestyle/les-produits-en-vrac-ne-sont-pas-forcement-moins-chers-1337299

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Iconic One Theme | Powered by Wordpress