Tous les chiffres de la bio 2018 dévoilés

de | 4 juin 2019

Le nouveau président de l’Agence Bio, Philippe Henry (élu fin mai), et son directeur, Florent Guhl, ont présenté ce mardi matin en conférence de presse les derniers chiffres (excellents) de la bio (à fin 2018), avec des hausses du côté des exploitations françaises (+ 9,5 % soit 5 000 nouvelles fermes converties en 2018) mais aussi des entreprises de transformation de produits bio (+ 12 %).

En 2018, grâce à une augmentation de + 17 % de terres cultivées en bio, le cap des 2 millions d’hectares cultivés en bio a été franchi, soit 7,5 % de la surface agricole utile (vs 6,5 % en 2017).

Notons 4 cultures ultra-dynamiques : les grandes cultures (+ 150 % ), les légumes frais (+ 80 %), les fruits (+ 75 %) et la vigne (+ 40 %). A cet effet, Philippe Henry a rappelé que “le vignoble alsacien a dépassé aujourd’hui les 15 % en bio, approchant les 20 %”.

5 % (soit 9,1 mds €) des achats alimentaires français sont en bio 

“On a franchi des cap importants, fin 2018”, a annoncé Florent Guhl, ainsi 5 % des achats alimentaires des ménages français étaient des produits bio en 2018, pour atteindre 9,1 milliards € (+ 15,4 %).

Les grandes surfaces restent en tête dans la vente de produits bio avec un marché qui se répartit ainsi :

49 % -> GMS,

34 % -> magasin spécialisé bio,

12 % -> vente directe ,

5 % -> artisans, commerçants, restauration…

A noter également ce chiffre très parlant : 80 % d’augmentation en deux ans de vente de produits bio dans les drive comme l’a indiqué Florent Guhl.

Au total, le marché bio représente 9,7 milliards € en France en 2018, dont 319 millions € en restauration collective à caractère social, qui affiche un dynamisme record (+ 28 %).

La consommation de produits bio se développe dans toutes les familles de produits. A noter que 69 % des produits bio consommés en France sont produits dans l’hexagone.

Marché bio européen : la France talonne l’Allemagne 

“En 2017, les achats de produits biologiques dans l’UE s’élevaient à 36,8 Mds d’€ avec une croissance de 11,3 % vs 2016”, a annoncé Florent Guhl (plus de la moitié de ces achats étaient effectués en Allemagne ou en France) qui souligne un “marché intérieur français vraiment très dynamique” qui se rapproche en 2018 du marché allemand (9,7 MDS € pour la France et 10,9 MDS pour l’Allemagne).

Illustrations Agence Bio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.